Educateur Canin Hérault

Mon chien est dominant

Le mythe du chien dominant et du chien soumis

Vous en avez surement entendu parler, ou bien vous avez déjà utilisé l’un de ces termes, voir les deux ! 

Mais savez vous réellement ce qu’est la dominance et la soumission ? 

Pas de panique, il suffit juste de lire la suite : 

Il est dominant, il est soumis… On entend ces mots partout, de la part  d’éducateurs canins formés en un week-end ou en quelques jours, en passant par celui qui a lu des livres et qui pense savoir. Nous ne sommes pas humains pour rien, ça nous plait de rentrer dans des case, c’est un chien, c’est un rat, c’est un chat. Ce chien est dominant, celui là est soumis ? Une chien ne peut qu’être soumis ou dominant ? 

Et si la science nous prouvait le contraire ?

Cela fait pourtant des années que nous éduquons nos chiens sur ce mode de pensée, et si 50 ans en arrière il avait déjà était démontré que la dominance et la soumission n’était qu’un mythe ? 

Dans cet article, nous allons traiter et comprendre le pourquoi du comment, que vous soyez déjà convaincu par cette idée ou au contraire pas du tout, ce n’est pas grave, essayez de lire sans jugements afin de vous former votre propre opinion par la suite.

C’est déjà une très bonne chose si vous avez ouvert cet article.

Le chien dominant, d’où ça vient ?

La théorie de la dominance

C’est en 1930, que le scientifique Rudolph Schenkel effectua une série d’observations sur des loups en captivité. Ses résultats, visait à démontrer l’existence d’une hiérarchie linéaire. Ils seraient ainsi en conflit permanent pour obtenir la place la plus haute dans cette dernière, et ainsi avoir droit à certains privilèges comme un accès prioritaire à la nourriture par exemple. Le loup dominant de la meute appelé Alpha, doit être amené à se battre très fréquemment afin de rappeler à la meute son rang. 

Rudolph continue ses observations et réalisa bien d’autres études, toutes menées sur des loups en captivités. Ces études se virent extrapolée et rattaché immédiatement au chien.

A l’époque l’éducation canine était très militaire, basée sur la force et la défense. Il fallait être le dominant. 

Educateur Canin

Pourquoi cette théorie ne marche plus ?

 

Les observations de Schenkel divergeaient radicalement des études menées sur des loups sauvages. Les personnes ne faisaient pas la différence entre un loup vivant en meute et un chien vivant avec une famille avec enfants. Avec des méthodes comme ça, il a commencé à y avoir des comportements très agressifs de la part de certains chiens, tout en étant beaucoup moins agressifs entre eux, voir même une soumission.

Quant aux loups observés en captivité, ils étaient individualiste, solitaire et d’une certain façon, obligés de vivre ensemble en captivité. Schenkel basé ces études sur pendant les heures de nourrissage où les conflits étaient le plus présent. C’était donc logique que celui qui était le plus fort arrivait à manger d’avantage qu’un autre.

Il parait donc impossible et illogique de comparer le modèle hiérarchique des loups avec le mode de vie de nos chiens. Nos merveilleux compagnon ne sont pas obligés de se battre pour manger ni même de vivre en meute.

La hiérarchie chez les chiens et son évolution

La domestication a un rôle clé

Nous humains, ne sommes pas des singes, il en va de même pour nos chiens, ce ne sont pas des loups. Une découverte indique qu’au moins 27 000 ans en arrière, le chien se serait démarqué du loup. Ce qui laisse pas mal d’année pour ne plus associer le chien au loup, et modifier leurs modes de vie, leur apparence physique mais aussi leurs besoins psychologique.

L’homme a donc modifié le chien en le domestiquant, il est devenu moins stressé, sociable, s’exprime moins bien face à ses congénères, ont besoins de plus de compagnie. Pour faire bref le chien cherche à communiquer avec l’humain alors que le loup s’en méfie.

Mais aussi au niveau physique, ces oreilles tombent, la couleur de son pelage change … 

 

Le modèle de fonctionnement de nos chiens

A l’heure actuelle le chien n’est accompagné par aucune forme de hiérarchie, ni et surtout pas VOUS (non non la hiérarchie inter-espèce n’existe pas). Composés de différentes « races », le chien n’a qu’un seul choix : la cohabitation. Même dans un foyer avec plusieurs chiens, le groupe fera en sorte qu’il n’y ai pas de conflits. Tout simplement parce qu’ils n’ont pas le choix que de rester !

On peut ainsi dire que suivant leurs caractères, l’un aura la priorité sur quelque chose et inversement. 

Lorsqu’il y a coflit, cela vient très souvent de la même chose, dans un premier temps la mauvaise gestion des ressource (il croit que tout lui est du et lui appartient) dans une second temps,  une mauvaise communication entre eux.

Votre chien n’est pas dominant, il cherche uniquement à se faire comprendre. S’il ne veut pas prêter son jouet ou partager son repas, ça ne fait pas de lui un dominant, c’est comme pour nous lorsqu’on apprécie pas que quelqu’un mange dans notre assiette ! 

Mais alors, la soumission dans tout ça ?

De même que la dominance n’existe pas chez nos chers compagnons, la soumission n’est pas donc pas présente non plus ! 

Le dominant-dominé n’est qu’un théorie qui prend fin à des recherches et des analyses de comportement. 

En comprenant ça, vous allez vous demander, mais alors comme fonctionne mon chien ? Et vous aurez tout compris à cet article ! 

 Le site regorge d’articles sur l’éducation, qui vont vous permettre d’en savoir d’avantages.

N’hésitez à me contacter sur le formulaire de contact !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.